Regard sur le quotidien : Au septième mardi était le... orange

Mais non pas la... orange !

Bonjour à vous,

A l’aube, au moment où le ciel se dore des chaudes nuances orangées du soleil, quittant à grand peine les oranges soyeux et veloutés diffusés par la demi-lune que j'ai croisée ce matin, ne laissant encore rien présager de la grisaille qui s’annonce et qui n’a rien à voir avec la météo, je me demandais pourquoi la chaleur de ces couleurs n’arrive pas jusqu’en bas…

Je n’ai guère de orange chez moi finalement… peut être quelques oranges dans la corbeille à fruit, pour le jus fraîchement pressé du matin, peut être un capuchon de flacon de parfum à la mandarine pour les jours où j’ai l’humeur et l’envie de mettre quelques gouttes parfum, peut-être quelques pâtes de fruits qui ont échappé à la voracité adolescente de Marmotte numéro 2, peut-être un feutre oublié par Marmotte numéro 3 après une séance de coloriage… rien de transcendant non ?

Il semblerait que l’orange ait une notoriété un peu malheureuse. Comme le violet, il n’a pas droit de cité dans le palais des couleurs « nobles », celles qui se passent de référent…
Dans la nature pourtant, Orange prend de magnifiques nuances chaleureuses durant l’automne, regardez les nuances du safran, les teintes des couchers ou levers de soleil… Orange prend également de fraîches couleurs, gaies et toniques durant l’été…, la fraîcheur de l’orange, le velouté de l’abricot, l’or du soleil du midi… Tout cela lui ayant accordé de symboliser dans nos esprits la chaleur, la joie, la santé… Il semblerait qu’éclatant et tonifiant, l’orange éveille les sens, avive les émotions et accroît les sensations de bien-être et de bonne humeur. D’aucuns disent que l’orange est la couleur des Epicuriens, qu’il s’associe au plaisir du concret, du goût de vivre, qu’il éveille les sensations du corps. Il s’associerait alors aux plaisirs de la table, du corps, à toutes les sensations fortes. D'autres associent l'orange à l'amour universel, la robe safranée des moines bouddhistes en est prise comme exemple.

Et pourtant quand il s’agit de le reproduire, tout de suite il prend des teintes discordantes, flashy dirait-on même. J’ai encore un vague souvenir de papiers peints criards des années soixante… ainsi que celui d’une robe orange vif (et vert) crochetée qui m’a valu quelques moqueries bien senties à l’école… Quand je vois la couleur de ces boissons synthétiquement orangées qui garnissent les rayons du supermarché, je ne peux qu’approuver : il est difficile à reproduire.
Aussi ai-je décidé de vous présenter « mon » orange, un orange dont j’ai fait la connaissance pendant les stages de calligraphie et que j’ai adopté (Merci Bernadette).

Mais non ce n’est pas une bouteille d’encre !

Encore qu'il y en a, certes, mais je les utilise assez peu...Non, Il s'agit d'un orange précieux… Une sorte de jus de soleil... Quand je le prépare, il commence ses bienfaits en embaumant la cuisine d’une agréable odeur d’épices.







Quand je le sers, il m’enveloppe de vapeurs épicées qui me donnent un petit coup d’énergie.




Quand je le bois, il me réchauffe et m’apporte un regain de dynamisme, un peu de forces, un temps du moins. C’est pourquoi je me suis même préparé un mélange d’épices que j’utilise quand j’ai envie (ou besoin) : je n'ai plus besoin d'attendre le jour du marché pour aller quérir ces épices auprès de l'unique "épicier" (au sens originel du terme) de la ville...

Et même, puisque vous avez eu la patience de tout lire jusqu'ici, je vais vous écrire la recette de ce « tonique » si ça vous tente d’essayer… et c’est garanti sans alcool. Qui a dit "Dommage !" ? Dehors ! :)




Jus d’or

Anis étoilé (badiane)
Bâtons de cannelle
Ecorces d’orange séchées
Baie de Guenièvre
Clous de girofle
Cannelle en poudre
Noix de muscade râpée

1 l de jus d’orange
3-4 cuillères de miel

Mélanger tous les épices et les conserver à l’abri de l’humidité.
Faire chauffer le jus d’orange dans une casserole. Y ajouter 3-4 cuillères à soupe du mélange d’épices. Ajouter le miel. Faire chauffer une petite dizaine de minutes et laisser infuser une grosse dizaine de minutes. Remuer. Servir en filtrant les épices.
Bons oranges tout emplis de vitalité à vous.Et bonne journée, moi je dois filer toute à l'heure à l'école.
Véronique
P.S. du soir : J'ai oublié un détail... pour celles qui ne sont pas sorties... Vous pouvez utiliser le même mélange d'épices pour le vin chaud... C'est bon aussi... Pas le même effet, mais bien bon tout de même.
PS : message récupéré des décombres de son domicile précédent.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une ferme...

Je vous ai apporté un bouquet... parce que les bonbons, c'est pas raisonnable...

Ballotins...