Regard sur le quotidien : Au deuxième mardi était le rouge

Bonjour


Au deuxième mardi était le rouge... Rouge... Rouge... Rouge...

Depuis que je sais qu'il s'agit de la prochaine couleur rouge, je regarde autour de moi les yeux écarquillés (mais pas rouges), cherchant désespérement quelque chose de "rouge"... mais rien n'y fait, je ne dois pas avoir l'oeil assez affuté... Alors comme je n'avais pas envie de devenir rouge de colère ni rouge de honte de n'avoir pas trouvé, j'ai suivi le fil rouge de la conversation sur le forum... J'aurais pu dès lors évoquer que je suis rouge de froid quand je surveille les récréations en hiver à tel point que j'ai bien proposé de faire tous les services d'été pour être libérée de tous les services d'hiver, mais personne n'a voulu accepter ma proposition. Pourtant c'était de bon coeur :). J'aurais pu évoquer également, rouge comme une tomate ou rouge comme une pivoine, le rouge de l'émotion qui me saisit quand je dois prendre la parole en public. J'essaie juste cependant d'éviter de me fâcher tout rouge, c'est très mauvais pour la santé mentale précédemment évoquée... De même que pour éviter que mon banquier ne voit rouge, j'essaie d'éviter que mes comptes passent dans le rouge... J'aurais pu évoquer également des fruits rouges qui sont les seuls que les marmottes consentent à manger dans les yaourts aux fruits, je n'ai pas besoin de vous narrer, je pense, les discussions sans fin qu'il faut avoir si par malheur un yaourt aux fruits d'une autre couleur s'égare par méprise ou par inattention dans le chariot des courses. J'aurais pu évoquer de même les poissons rouges qui sont chaque matin à la diète jusqu'à ce que marmotte numéro deux pense à les nourrir. J'aurais pu aussi évoquer toutes les nuances de rouge qui cheminent sur le centre de la table du cours de calligraphie. J'aurais pu parler de la "petite robe rouge", "ma" petite robe rouge... :) mais ce sera pour une autre fois... Car une idée m'est venue pendant que je rédigeais mon propos... Et oui, celle-ci...

Voyez-vous ce dont il s'agit ? c'est un objet que j'utilise quotidiennement...



Quotidiennement oui, du moins les jours de classe ...


Mon stylo rouge :) Il m'est très utile... Utile pour écrire les modèles d'écriture. Utile pour souligner les erreurs. Utile pour copier l'orthographe "correcte" des mots afin que les élèves la mémorisent plus facilement. Utile pour écrire les points d'exclamations de plus en plus gros au fur et à mesure de mon agacement devant la récurrence de certaines erreurs malgré leur évitement possible, c'est à dire quand ils ont les outils à disposition (je ne suis jamais agacée sinon). Quand j'étais jeune institutrice, du temps où j'avais des principes éducatifs très rigides, je me disais que ce stylo rouge sur une production d'enfant était très intrusif, très agressif finalement, que l'élève, dans son métier d'élève, n'avait pas besoin d'être marqué au "fer rouge" pardon au "feutre rouge" pour "corriger" son erreur.. Alors j'ai essayé de corriger au vert, puis au noir, même au violet... mais rien n'y faisait... Les enfants ne voyaient pas ces couleurs au milieu de leur production... Alors je suis revenu à l'encre rouge qui marquait déjà les copies du temps où j'allais moi-même à l'école, oui, au siècle dernier, vous suivez bien. J'ai remisé mes principes au fond de ma poche et j'ai repris mes modèles, mes points d'exclamations, mes petits commentaires serpentant ça et là au milieu des productions des enfants... Ce qui fait que le stylo rouge est l'objet rouge qui me sert le plus souvent dans ma vie quotidienne...

Bonne journée
Véronique
PS : message récupéré des décombres de son domicile précédent.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une ferme...

Je vous ai apporté un bouquet... parce que les bonbons, c'est pas raisonnable...

Ballotins...