Regard sur le quotidien : au douzième mardi était le… multicolore

Feu d’artifice ou même le bouquet final : toutes les couleurs en même temps MAIS dans un seul objet !!! Ben oui quoi, faut se donner du mal tout de même, ça se mérite, les couleurs…

Bonsoir du mardi

Etonnamment, je n’ai absolument pas eu besoin de chercher pour trouver « LE » objet qui pour moi contenait toutes les couleurs…Cela m’a paru d’une évidence… déconcertante tellement cet objet m'entoure dans toutes les pièces de la maison : bureau oui c'est évident, salon, salle à manger certes, chambre à coucher et chambres des enfants bien sûr également, mais aussi vestibules, cuisine, salle de bain, une un petit peu nomade, et même toilettes, et ce n'est pas à moi qu'il tient s'il est absent des escaliers ! Ce qui fait que j’ai été bien embarrassée quand Françoise a précisé « un seul objet », c’est à cette remarque que je me suis rendue compte que mon objet pouvait être compris comme « une multitude d’objets » ce qui ne m’était pas apparu auparavant...
Alors comme il s’est dévoilé, à moi, au premier abord, comme « un » objet, je vais le proposer tout de même…
Mon objet multicolore est certes empli de multiples couleurs tout d’abord, riche de ses nuances diverses et variées, illustrant à lui tout seul toute la palette de Dame Nature. Et c’est ainsi qu’il va vous apparaître puisque vous aurez un aperçu de son aspect extérieur. Mais ce n’est pas tout…
Mon objet est riche de toutes les images qu’il évoque, de toutes les illustrations qu’il fait imaginer ou qu’il montre, de tous les paysages qu’il suggère, de toutes les merveilles du monde qui sont en réalité bien plus que sept…
De même, mon objet est riche de tous les mots qui le constituent, s’égrenant tout au long de son fil, mots dont la couleur vient tout autant de l’histoire que de la géographie, mots déplacés, mots émigrés, mots convertis, mots traduits, mots inventés, mots récents ou mots du temps jadis…
Egalement, mon objet est également riche de multiples idées, toutes aussi colorées que les nuances qui le composent, de la plus pâle et douce à la plus tonique et énergique, faisant preuve de la plus grande tendresse ou de la plus grande exaltation, portant témoignage de la plus égale harmonie ou du plus profond désaccord, de manière conviviale ou brusque.
Voilà mon "riche objet", ma "bibliothèque"... ou peut-être devrais-je dire "mes bibliothèques"...






Alors Franny, n'avais-je pas raison en pensant que tu devais en avoir au moins une toi aussi ?Alors je me dis que c’est aussi dans mon objet, au travers de ces multiples éléments multicolores, que l’on peut trouver des images de toutes les couleurs, des mots de toutes les couleurs, des idées de toutes les couleurs, des rêves de toutes les couleurs, des réminiscences de toutes les différences du monde, de toutes les richesses du monde, de toutes les couleurs du monde…qui s'entrelacent et se tressent, qui se mêlent et s’emmêlent, qui vivent et s’avivent entre elles (non qui s’affadissent) pour autant que nos coeurs et nos esprits s’ouvrent à les voir… (en ce qui me concerne, ce sera juste l’esprit, si tant est que j’en ai, je fais l’impasse sur le coeur), le risque étant qu’à force de les avoir sous les yeux, on finisse par ne plus les voir. «Une couleur que personne ne regarde n'existe pas! » disait Goethe.
Et c’est ce qui est arrivé. Parfois, nous avons eu du mal à trouver les couleurs, et pourtant elles étaient là, bien présentes, juste un peu effacées par nos habitudes pressées… Merci Françoise de nous avoir donné cette occasion par ce jeu d’avoir un « autre regard » sur notre quotidien… peut être même tout simplement « un » regard sur notre quotidien… et merci aussi à vous, mesdames les participantes qui m'avez souvent permis de redécouvrir une certaine palette de mon quotidien en partageant le votre.

Et voici une petite comptine pour les marmottes, les petites marmottes, marmottes de toutes les couleurs, présentes à l’école maternelle :

Les jours de la semaine
Le lundi est tout gris,
jaune clair est le mardi.
Mais voici mercredi rose, on se repose,
jeudi bleu vient à son tour,
vendredi vert le suit toujours.
samedi rouge,
dimanche blanc,c'est la joie pour tous les enfants.

Mais aussi cet extrait d’un poème de Léopold SEDAR SENGHOR que j’aime beaucoup depuis que je l’ai découvert, il y a fort fort longtemps…

« … Quand tu es né tu étais rose,
Quand tu as grandi, tu étais blanc,
Quand tu vas au soleil, tu es rouge,
Quand tu as froid, tu es bleu,
Quand tu as peur, tu es vert,
Quand tu es malade, tu es jaune,
Quand tu mourras, tu seras gris... »

C’est ce qui s’appelle être multicolore ?
Bonne soirée
Véronique
PS : message récupéré des décombres de son domicile précédent.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une ferme...

Septembre

Je vous ai apporté un bouquet... parce que les bonbons, c'est pas raisonnable...