Regard sur le quotidien : Au cinquième mardi était le mauve

Bonsoir

Me voilà tardivement en ce mardi de couleur, mais il me reste une petite demi-heure pour ne pas être en retard. Tout d'abord la semaine fut chargée, certes. Mais également j'ai eu beaucoup de difficulté à trouver du "mauve" chez moi... Je crois qu'il va falloir que j'aille faire mon tour de ronde pour découvrir où le mauve va se nicher...

J'ai finalement réussi à trouver deux idées. Mais je crois bien que ce sont les seules de toute la maison. Je pourrais "tricher un petit peu", vous mettre une image de gros plan et vous laisser deviner. Ca me permettrait d'aller dormir tout de suite... avant de m'écrouler sur le clavier...Mais un peu de sérieux !Une devinette avec ça ?Je suis quasiment sûre qu'en l'espace de trois secondes, vous allez trouver de quoi il s'agit. Certes vous ne trouverez pas ce qu'il y a derrière pour moi, mais vous pouvez trouver l'objet




Par contre, là, vous sécheriez un peu, n'est-t-il pas ?




Allez, je vous laisse mariner un petit peu pour ce deuxième détail, et je vous raconte le premier... J'ai cherché longtemps ce mauve, ce violet... autour de moi. Et il me fallut l'admettre, autant le bleu est omniprésent, autant ce "dérivé" du bleu se cache bien... Du coup, j'ai cherché un peu ce qu'évoquait le mauve pour moi.
Le mauve, je l'imagine légèreté, tout en volutes, comme des vapeurs d'encens s'élevant tout autour de moi. Je l'imagine "cocon", tendre et chaleureux, comme une couverture d'enfant. Je l'imagine "douceur", tout en tendresse, comme la caresse d'un voile. Mais s'il a le mauvais goût de prendre un ton plus dur, je l'imagine violacé, transperçant comme le froid, je l'imagine blessure, comme un hématome.
D'aucuns diraient qu'il s'agit de mon interprétation, n'est-ce pas ? Bien sûr ! Et que fait-on d'autre que d'interpréter les mots, les couleurs, les idées ? D'aucuns pourraient même prétendre que c'est mon problème si j'interprête ainsi. Qui a parlé de problème ?
Le monde est interprétation. Déjà interprétation des nombreuses nuances du mauve-lilas-parme-pourpre-violine-violet-aubergine-lie-de-vin-prune-violacé...
J'ai cherché de-ci, de-là, ce qu'on donnait comme interprétation à cette couleur... Le violet est couleur du demi-deuil, qui s'éloigne dans le temps, couleur de l'autorité, couleur de la spiritualité, couleur de la pénitence, couleur de la privation... Couleur ? Que dis-je couleur ! On prétend même qu'il ne s'agirait que d'une demi couleur, parce qu'elle ne se définit que par sa présence repérée dans la nature, contrairement aux couleurs qui elles se passent de référent, même si nous leur attribuons des références "culturelles" Il évoque pour certains la vieillesse féminine, la teinte douce des reflets des cheveux blancs virant au mauve très pâle... pour d'autres il est vulgaire, pour d'autres encore ce n'est pas une vraie couleur...

En tout cas, pour moi, il est surtout pratique celui-là puisque ... je l'ai trouvé sur moi !




Ce "violet-là" m'est très utile à moi qui finis souvent par être violette de froid, tellement j'ai de mal à me réchauffer, car je réussis à mettre ce pull ci-dessus violet, à glisser dessous lui le pull mauve qui est avec sur la photo, un tee-shirt à manches longues... et je peux même mettre également un gilet par dessus... Avec quatre épaisseurs sous mon manteau, le plus souvent je réussis à affronter les affres de l'hiver sud-parisien.Mais vous n'avez toujours pas trouvé le deuxième détail je présume ? Rien à voir avec le froid pour le coup... il s'agit plutôt d'une référence culturo-historique... cherchez un peu dans vos mémoires, vos souvenirs ou peut-être ceux de vos parents... Non ? Alors je vous montre...




Oui, il s'agit de la fameuse "encre violette" que nos petits élèves utilisaient il y a fort fort fort longtemps... et même si je suis assez "vieille" pour que mes élèves me demandent si j'ai rencontré un dinosaure ou Jean-Sébastien Bach quand j'étais jeune... je peux toujours leur dire que je suis trop jeune pour avoir écrit en classe à l'encre violette... Ce qui fait que je devrais peut-être davantage m'occuper de la chronologie des événements dans cette classe...

Bonne nuit à vous.
Véronique
PS : message récupéré des décombres de son domicile précédent.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une ferme...

Septembre

Je vous ai apporté un bouquet... parce que les bonbons, c'est pas raisonnable...