Regard sur le quotidien : Au dixième mardi était le... gris

Bonjour du mardi...
Mardi gris... mardi grisaille ou mardi griserie ?

Mardi passé, quand nous avons su que cette semaine, ce serait le gris, j’ai pensé à cette comptine que je récitais à Corentin (avec une autre sur un petit lapin qui lui plaisait bien puisqu’elle contenait son prénom, mais rien à voir avec les couleurs) :

Le ciel est gris, gris, gris,
Le ciel est gris souris,
Mais le chat nous a dit
Que ce n’était pas ce gris-ci
Que ce n’était pas ce gris-là
Car les souris
Ne volent pas…

Puis, enfoncée dans une semaine qui prend un ton gris de brouillard, comme celle la précédent d'ailleurs, et la précédente encore également... pfffff, j’ai un petit peu oublié le gris de la ronde des couleurs. Mais cela m’est revenu à la mémoire hier soir, ou plutôt ce matin, en me couchant... Alors du fin fond du gris de la nuit (ok, là c’était plutôt gris sombre du genre noir) et du fin fond de mon lit, j’ai cherché… un peu… Le seul objet qui me soit venu est un objet qui avait jadis une valeur exceptionnelle, et qui vient d’être ramené à la valeur « zéro », aussi rapidement qu’un mot prononcé. C’est celui qui m’est venu parce que je me suis aperçue que je l’avais toujours avec moi, mais je n’ai pas envie de parler de dévalue… Vi c’est ce qu’on appelle la politique de l’autruche, pas terrible mais je n’ai que cela en stock pour le moment.
Alors j’ai continué à chercher… un peu.
Mais entre les tons gris d’un ciel pluvieux et la lumière grise d’un jour sans soleil, il y a des yeux gris, reflétant le gris du ciel ou celui des larmes,
Entre une peau grise et terne et une mine grise sans éclat ni intérêt, il y a de quoi faire grise mine n’est-ce pas ?
Entre les vins gris que je ne connais pas et l’ambre gris que je ne connais pas non plus d’ailleurs, c’est joli ?, y a-t-il un peu de matière grise ? (ok, je sais, on ne doit pas parler des absents !)
Entre les petit-gris (beurk, certaines fois, cela m’arrange de ne pas manger de viande !) et les chats gris d’une noire nuit sans lune, il n’y a que que peu de risques de trouver ceux-là ici… Peut être pourrait-on y voir les pages grises d’un mauvais encrage… Mais assurément on trouverait peut-être davantage et plus facilement le gris de poussière, qui revient aussi vite que vous chassez le naturel.
On trouverait aussi, non loin de la maison, les serpents gris de bitume qui traversent la ville
On pourrait trouver du Gris perle, du Gris souris, du Gris ardoise, du Gris fer, du Gris anthracite…

Tout de même, étonnant qu’il ne soit pas considéré comme une « vraie » couleur, n’est-ce pas ? C’est pourtant une couleur suffisamment « neutre » pour être nuancée par toutes les autres couleurs de la palette. Il permet de réaliser des camaïeux tout en finesse, il adoucit les autres couleurs sans les diluer ou sans leur faire perdre leur intensité. Riche pour une non-couleur, non ?
D’où vient que pour nous il évoque la monotonie, la nostalgie, la morosité, triste sire, le gris ? ou bien la vieillesse (cheveux gris) ? Bah ! D’un autre côté, à une époque où la vieillissement n'était pas si déprécié, il renvoyait au contraire à la sagesse, à la plénitude, à la connaissance, à l’intelligence (la matière grise ?). Même, on lui a même donné mission de véhiculer l'espérance et le bonheur puisque « contraire du noir ».

Et puis, alors que je me demandais si j’allais m’installer sur ma chaise et réfléchir où je pouvais trouver du gris par ici ou parcourir la maison avec à la main mon appareil photo, je me suis dit « mais… bien sûr ! C’est gris ! Le mien est gris ! On ne peut plus gris ! Euh… oui… mais… Je fais comment pour photographier cela ? »

Alors je ne peux pas vous mettre une photo réellement du mien gris, mais je crois qu’ils sont tous un peu pareils, ces gris-là de ces photos-là conviendront alors je crois…



C'est un mien gris que j'aime bien tant qu'il n'essaie pas de diriger son objectif sur moi :)

Finalement, je crois que je ne suis pas très douée pour voir les couleurs... Cela fait une heure que je suis en train d'écrire ce texte, de chercher une photo de mon appareil photographique, et je viens seulement de voir que lui aussi, il est gris !

Passez une bonne journée avec des gris joliment nuancés.
Véronique
PS : message récupéré des décombres de son domicile précédent.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une ferme...

Je vous ai apporté un bouquet... parce que les bonbons, c'est pas raisonnable...

Ballotins...