Printemps des poètes - Arthur Rimbaud...

Bonjour,

Dominike (et voici sa propre réa), lance l'offensive sur le forum Katzelkraft, en prolongeant le "Printemps des poètes"... avec "Rimbaud" en ouverture des prolongations, accompagné des contraintes "papiers déchirés", "encres" et "tampons "katzelkraft",   ... J'ai failli n'en rien voir puisque je n'arrive plus à me connecter sur les forums ou sur les pages de commentaires des blogs depuis que j'ai reçu la nouvelle boîte à net... C'est d'un pratique ! Merci le fournisseur de la boîte à net ! Alors je suis allée y faire un petit tour vite fait avec un autre ordinateur et j'ai noté les consignes... et je m'y suis essayée...


J'ai trouvé dans mes papiers à déstocker des cahiers d'écolier de format "cahier" soit 17 x 22 cm, de 8 pages à dessin. Comme le papier n'est pas très épais, je dois coller les feuilles deux à deux... mais cela permet toujours de travailler quelques "livrets" que je relierai ensemble ensuite pour composer l'objet "art journal"... Et cela permet également de les déstocker, ce n'est pas un effet négligeable...


- impression des lettres de bois, ça ne fonctionne pas bien avec les tapis encreurs, sauf si l'on désire exactement cet effet "împarfaitement imprimé", donc dans le cas où l'on veut une impression parfaite, mieux vaut prévoir de la peinture...
- collage de la photo (du poète du jour, bien sûr) et du texte "manuscrit" (du poème choisi, bien sûr) dont les contours ont été déchirés,
- application des encres (les tapis encreurs ont été appliqués sur un support non poreux, les encres ont été pulvérisées d'eau, puis le support a été appliqué sur le papier),
-impressions des tampons décoratifs "arabesques", "oiseaux" et "fleurs" "katzelkraft",
- collage du poème découpé en bandes, 
- collage des lettres adhésives dans les couleurs assorties...


J'ai été soumise à un terrible dilemme... Devais-je ajouter "LE" détail qui ferait la différence ? Devais-je ajouter cette "touche" de couleur qui donnerait un "je ne sais quoi" de plus ? Cela ferait-il un plus d'ailleurs ? Ne risquai-je pas de dépasser cette infime frontière quasi-invisible du "juste ce qu'il faut", si mince, si imperceptible,située quelque part entre le "pas assez, encore un peu" et le "trop tard, c'est trop" ?


Finalement, j'ai ajouté la couleur (de la peinture violette puis de la peinture rouge, appliquées à l'aide d'un coton-tige)... Aurais-je du m'abstenir ? ;) Je crois que ça me parait correct également ainsi... Je crois que cela vient rompre les nuances de bleu et de violet...

Bonne journée

Commentaires

  1. tu m'as coiffée au poteau, héhéhé !!!
    si je peux la faire ça sera ce week-end... mais la barre est haute, je vais avoir du mal à t'égaler !!!
    grobizz

    RépondreSupprimer
  2. W-A-O-U-H !!!
    alors là, je suis sciée !!!
    c'est vraiment le genre de créa que j'admire chez toi (ou chez Tova, autre spécialiste de patouilles en tout genre..;-) parce que moi, après avoir quand même un peu essayer, j'ai vraiment du mal, mdr !!!...;-)
    en tout cas, un résultat EXTRA !!!...;-D

    RépondreSupprimer
  3. Moi je dis que ça me parait tout à fait plus que parfait, et non, plus que parfait ne veut pas dire trop parfait, je t'entends d'ici ! Message personnel, si tu lis Histoire de pages j'y parle de toi, si si ;-)

    PS: la vérification de mot me demande de recopier "sanclout", amusant ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Décoiffant ce patouillage ! et les petites touches de rouge, juste le détail qui tue et me rappelle un impressionniste avec le minuscule béret du monsieur en bateau (Monet je crois, mais pas sûre du tout ) .
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  5. inaccessible étoiiiiiiiiiiiile !

    RépondreSupprimer
  6. C'est superbe ! Et la touche de couleur est plus que bienvenue. Contente que ce challenge t'ai plu.

    RépondreSupprimer
  7. Bravo aussi pour celui-ci, j'adore, et les touches de violet et rouge amènent vraiment quelque chose, comme les épices en cuisine.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Une ferme...

Je vous ai apporté un bouquet... parce que les bonbons, c'est pas raisonnable...

Ballotins...